Gaspillage d’aliments – Sept façons de réduire les déchets d’épicerie



ChopChopMenu_Isabelle_Huot_Liste_d_epicerie

 

On entend de plus en plus parler du mouvement zéro déchet. Il s’agit d’un mouvement inspiré du principe des 5R : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter (rot en anglais). Il remet en question nos modes de consommation et cherche à réduire les déchets à la source pour minimiser notre empreinte environnementale. Cependant, à l’épicerie, de nombreux produits sont vendus dans des pellicules de plastique, des boîtes de conserve ou d’autres types d’emballages. Alors, comment peut-on réduire les déchets provenant de nos achats en épicerie? Voici sept façons de les diminuer :   


  1. Acheter en vrac. Il existe de plus en plus d’épiceries et d’autres magasins d’alimentation qui proposent des aliments en vrac ou qui acceptent l’utilisation de contenants réutilisables. Pour ce faire, il suffit d’apporter nos contenants propres, de les peser avant de les remplir avec les items désirés puis de passer à la caisse pour payer. Tout simplement! 
  2. Acheter des aliments en grands formats plutôt qu’en formats de portions individuelles. Ainsi, on réduit le nombre de contenants utilisés, mais on économise aussi de l’argent, les grands formats étant souvent moins chers au poids que les formats individuels. Ensuite, il ne reste plus qu’à portionner les aliments dans des contenants réutilisables pour préparer les boîtes à lunch!
  3. Acheter des fruits et des légumes entiers à couper soi-même plutôt que des salades de fruits ou des légumes pré-préparés et emballés. Les produits entiers sont aussi moins chers et se conserveront plus longtemps. 
  4. Apporter ses sacs réutilisables. Rien de plus facile pour cesser d’utiliser des sacs en plastique à chaque fois qu’on va à l’épicerie. 
  5. Cuisiner davantage et éviter les repas pré-emballés. En plus de réduire les déchets d’épicerie, cela permet d’améliorer la qualité de notre alimentation. 
  6. Faire l’inventaire de son garde-manger et de son réfrigérateur avant de faire l’épicerie pour éviter les achats en double et risquer que les aliments périssables ne se gâtent avant d’être consommés. 
  7. Durant l’été, faire son propre petit jardin permet d’avoir quelques aliments exempts d’emballage. Par exemple, il est possible de faire pousser certains fruits et légumes, mais également des fines herbes si l’on n’a pas de jardin. Un peu d’eau et un rebord de fenêtre suffisent!

Diminuer nos déchets d’épicerie contribue à réduire notre empreinte écologique, et bien souvent, cela nous permet aussi d’économiser de l’argent et d’améliorer la qualité de notre alimentation. Plusieurs bonnes raisons de tendre vers le zéro déchet lors de votre prochaine visite à l’épicerie! 

1 commentaire

  • Est ce qu’il y a la marche à suivre pour la préparation de ces repas?

    Carmen Mondou ST-Pierre

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés