Offrir à vos épluchures une seconde vie!

La tendance zéro déchet prend de plus en plus de place dans notre société. Les stratégies pour y parvenir sont multiples, allant du recyclage jusqu’à un style de vie minimaliste! Mais qu’en est-il des résidus alimentaires? 


Un geste écologique et économique!


On a très souvent le réflexe de jeter les tiges, les trognons, les fanes, les cosses et les noyaux à la poubelle. La vérité c’est qu’on ne sait pas trop comment les utiliser en cuisine!  Et si on apprenait à les intégrer à nos recettes pour limiter le gaspillage? Selon une étude réalisée par le Conseil national zéro déchet, au Canada, près de 63 % des résidus alimentaires sont jetés à la poubelle ou mis au compost. Ceci équivaut à 140 kg de nourriture gaspillée annuellement et que l’on aurait pu manger ou utiliser, soit 1100 $ par année! 


Comment utiliser les épluchures?


Il existe plusieurs façons de faire usage de ses « déchets alimentaires ». On peut penser aux soins de beauté, aux soins pour le corps et les cheveux, aux astuces pour entretenir la maison ou le jardin ainsi que dans la cuisine! Les pelures et les épluchures sont étonnamment riches en nutriments et comestibles.  Voici comment on peut cuisiner les épluchures de quelques aliments :


Mélange de peau d’oignon, de carottes et de céleri (ou autre légumes) : Réaliser un bouillon de légumes.


Pelures de pommes de terre, patates douces, carottes et betteraves : Faire des chips croustillantes au four ou les laisser s’attendrir dans les soupes et potages et ensuite broyer. Ou les cuire et les couper finement pour les incorporer dans des quiches préparées maison.


Fanes de radis, navets, betteraves, carottes et panais : Réaliser un pesto maison!


Épluchures de gingembre : Laisser sécher et réduire en poudre. Ajouter ensuite aux diverses recettes de style asiatique!


Pelures de banane : Placer les pelures dans une casserole pour attendrir les morceaux de viande, mixer la pelure pour l’incorporer à un gâteau ou à un smoothie.


Pelures de pommes : En faire des croustilles au four, saveur cannelle ou muscade!


Fruits à noyaux (cerises, abricots, pêches) : Préparer une liqueur de noyaux de fruits de saison.


Écorces de melon d’eau : En faire une confiture classique!

Les possibilités sont énormes et il existe plusieurs livres de recettes qui proposent des manières très futées d’apprêter ces parties d’aliments indésirables. Il va sans dire que l’adage « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » prend tout son sens dans ce contexte!


Restez à l’affût! Je vous proposerai quelques-unes de mes recettes anti-gaspillage dans les prochaines semaines!

 

Qu'est-ce que ChopChopMenu? 👉 Découvrez ici 

4 commentaires

  • Bonjour,
    Pour bien comprendre, les pelures ne sont-elles pas imbibées de pesticides, même une fois lavée? Surtout les bananes? Ces recettes ne sont que pour les fruits et légumes bio, qui ne sont pas accessible à tous!!

    Linda
  • Bonjour et merci pour ces trucs.

    Est-ce qu’il y a du danger pour la santé de consommer des pelures ou écorces de produits non bio comme oignons, pommes de terre et patates douces entre autres? Est-ce que bien laver est suffisant?

    Merci d’avance

    Brigitte Dorais
  • Un gros merci!

    Riopel Louise
  • Ça donne de bonnes idées Merci

    Léo

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés